• Hot Stuff
  • Phunk Classics
  • All Records
My Phunkster

Bookmark and Share Phil Weeks Pimpin' Ain't Easy Robsoul Recordings Album

23/10/2015

+
TRACKLISTING :
A1Pimpin' Ain't Easy
A2We Need House
Mike Dunn
B1Live At Palladium
B2My Music
C1Funky Music
Peven Everett
C2Road To Nowhere
D1The Easy Way
D2A Man Needs A Woman
E1Tension
E2Player's Ball
F1Love 2 Love
F2Be My Star
F3Pimp Weeks

Après plus de 15 ans à bâtir un parcours crédible et excitant dans l'underground house international, le français Phil Weeks revient avec un album sur son propre label Robsoul Recordings, célébrant les racines underground de la house de Chicago à Paris en passant par New-York, y injectant sa petite touche funky et canaille à la fois excitante et accueillante, parfaitement illustrée par le single "Funky Music" chanté par Peven Everett. En ces temps où le terme "deep-house" n'a jamais été aussi galvaudé, le genre de disque qui remet les pendules à l'heure.



DJ et producteur français, le terrain de jeu de Phil Weeks est avant tout la house music. Il puise son inspiration dans l'héritage de Chicago et ses créations nous font respirer par les oreilles les ambiances des années 90, tout en y apportant une touche de modernité frenchy bien reconnaissable. En vrai puriste, on trouve dans son studio des machines connues de tous les amateurs de house : Akai MPC3000, Rolland TR-303, 808, 909. C'est par le biais de son label Robsoul Recordings qu'il a développé à partir des années 2000 qu'il est devenu l'une des figures les plus talentueuses de la house underground. Si à l'origine c'était surtout pour sortir et diffuser ses propres productions, Phil Weeks n'imaginait pas que ce projet allait prendre une telle ampleur et faire de lui une référence du genre.

Très productif, Phil travaille avec de nombreux collaborateurs : 2020 Vision, Music For Freaks, Brique Rouge (sur ''Song For Maya''), Detour, Adult Only, mais aussi Fries & Bridges (avec Hector Moralez sur''Forever This''), PS Project/Bubba Beats & Kid Piston (avec Dj Sneak) et Ladybird (''Searching4Love'' et ''Natural High'').

La consécration s'est faite grâce à ses trois albums : ''Love Affair'' (2011), ''Yeah I like That'' (2003) et ''Raw Instrumental'' (2012), et ses trois titres ''Hypnose'', ''It Put Me Well'' et ''All Day Every Day''. Largement soutenu par la presse internationale estampillée « dance », Phil Weeks a été élu « Album du Mois » par des magazines comme Mixmag ou De:Bug.

Toujours sur Robsoul, Phil Weeks sort pour la seule année 2013 ''The Art Of Sampling'', LP de 7 titres et ses compiles en 3 volumes ''Crate Diggin''' » qui reprend des classiques de la fin des 90s. Ces deux dernières années, Phil Weeks nous a gâté de releases efficaces comme ''Show Your Love'', ''It's the Inside That Counts'', ''Bad Chance Went Thru My Mind'' ou encore ''Live At Palladium'' que l'on retrouve d'ailleurs sur ce nouveau LP. Productivité et qualité semblent faire la paire chez Robsoul.

Phil Weeks est producteur mais il est aussi DJ reconnu. Derrières les platines, il a fait plusieurs fois le tour du monde et écumé les plus grands club house du globe – des clubs tels que le Sankeys, Watergate, Pacha, ou encore le Kristal sont des repères réguliers, tout comme sa résidence parisienne ''Get Underground'' du Rex Club.

Présent sur la scène house depuis quinze ans, Phil a su se créer un public fidèle. Il aime communiquer avec lui, comme en témoigne ses ''Underground Chronicles'', shows vidéos dédiés à la musique mais plus généralement à son univers. Phil séduit aussi parce qu'il n'est pas du genre à prendre la grosse tête. Pour lui il s'agit avant tout de faire sa musique, en véritable puriste de la house.


Voter !