• Hot Stuff
  • Phunk Classics
  • All Records
My Phunkster

Bookmark and Share Claude Violante Road Race Panenka Music

N/C

+
TRACKLISTING :
1Do That Thing
2U're The Man
3Like That
4Control

« Seul mérite d’être écrit ce qui commence par être faux au lecteur », disait Nicolas Gomez Davila. Il va pourtant falloir vous faire à un moment ou un autre à cette idée : Claude Violante fait partie des 7 ou 8 trucs capables de rendre l’être humain heureux. Ça pourra vous sembler un rien excessif à première vue et c’est normal - mérite-t-elle vraiment d’être placée au même niveau que la pizza, l’album blanc des Beatles, les plages de Tarutao ou la Pontiac Trans AM 1972 ? La réponse est oui, cent fois oui. Parce que Claude Violante vous a un soir sauvé la vie dans un sous-sol humide et bouillonnant en enchaînant « Why? » de Carly Simon et « Theme From S-Express ». Parce que le tube « Boys Like US » de son groupe electro-pop Haussmann est resté à jamais gravé sur la surface de votre conscience. Parce que vous avez, en 2012, usé et abusé de son premier maxi sur lequel on trouvait le gigantesque « Your Way », hymne house tout en retenue et respirations, barré par un riff de piano pharaonique. Ou parce que vous avez été irrémédiablement contaminés par son deuxième EP, Your Heart Is Weak, le disque qui l’a définitivement imposée comme une productrice unique, intouchable, incontestable, mais aussi comme une artiste qui, derrière ses influences house, synth-pop et R&B, n’écrit nalement rien d’autre que des pop songs. Un constat que confirme aujourd’hui son nouvel EP, nouveau palier d’un parcours sans faute. 4 titres produits avec une précision maniaque et pourtant d’une évidence irréfutable, 4 tubes absolus qui portent en eux les promesses de ravages insensés, 4 coups d’éclat XXL intégralement assumés comme tels comme on rêvait, qu’enfin, elle en sorte, 4 raisons de plus de rendre l’être humain heureux, une fois de plus, en 2017. Et la preuve, s’il en fallait une, de la Toute-Puissance et de la singularité de Claude Violante, seul maître à bord de cet impressionnant vaisseau future-pop (unique contribution extérieure, celle de Bastien Doremus du groupe Toys, aux arrangements), qui s’apprête à foncer dans la nuit, dans un fracas assourdissant, rythmé par les battements d’un cœur exalté pour lequel on prierait en silence afin que jamais, jamais il ne s’arrête.


Voter !