• Hot Stuff
  • Phunk Classics
  • All Records
My Phunkster

Bookmark and Share No Surrender Medicine Babies Album
CD/Digital
La Baleine
17/06/2011
US

+

NO SURRENDER est un pur produit de la scène underground New Yorkaise.

Ils ont évolué dans les clubs les plus légendaires (Brownies, CBGB’s Gallery, Baby Jupiter) et co-organisé les fameuses soirées Revenge Of The Muse, où se mêlaient les courants alternatifs du rap, du rock et de la dance. Ils ont partagé la scène avec d’autres artistes innovateurs de la fin des années 90 début 2000 comme Mike Ladd, Antipop Consortium, Stiffed (1er groupe de Santigold), et .
Les membres de No Surrender, Seraphim, Steeples, et Gnomad, furent rapidement reconnus pour leurs performances ardentes, bizarres et hypnotisantes.

Alors que leur réputation florissait, Seraphim a commencé a surgir en tant que MC invité par des légendes underground comme Vast Aire (Cannibal Ox), Crunc Tesla ou The Majesticons. Il a également été mis en avant par le compositeur avant gardiste Ras Mesinai (alias Badawi de ROIR) en tant que co-vedette de la très acclamée pièce de théâtre le Mythe des Nations qui fut joué à The Kitchen (NYC) et Il Teatro San Giorgi en Sicile.

En 2003, le groupe auto-produit son premier album, « White Power Black Magic », un collage de dissonances, rythmiques décentrées et lyrisme féroce. VICE Magazine, la bible de la subculture, lui a décerné le titre de «your new favortie shit» avec l’approbation des critiques et de la scene rap alternative. Le groupe était destiné a devenir un phénomène majeur…. mais le destin a frappé.

Eddie Steeples fut choisi par NBC pour devenir membre permanent dans la comedie culte de Jason Lee My Name Is Earl, l’album inachevé sur lequel ils travaillaient a été mis en suspens et le groupe en attente.

Cependant, le succès télévisé non planifié de Steeples n’a pas démantelé le groupe. En 2007, tandis qu’a Londres les gars se sont liés avec un bon ami de Seraphim, Johan de Radioclit (et The Very Best). Une alliance musicale se forme entre les groupes, et No Surrender renaît de ses cendres. La chaude réaction du public a convaincu Seraphim à démarrer un nouvel album. Pour mener cette tâche à bien, il a enrolé des amis tels que le leader de TV On The Radio, (Tunde Adebimpe) et bien sûr Radioclit.

Une chanceuse rencontre avec le gourou des breaks FreQ Asty (co-producteur du hit de Santogold « Creator ») les amène dans la direction du studio Zerokilled, qui apparteint à l’ancienne muse de Tricky, Constanza Francavilla (également productrice de la bande-son de nombreuses séries TV cultes aux US), qui décide de les aider à finaliser et sortir cet album.

Le résultat est cet album « Medicine Babies », mélange d’électro-punk, de dance et de rap alternatif, qui pourrait bien mener No Surrender de l’underground à la lumière.


Bio
30 kb


Voter !